Franquin

Franquin

(1924-1997)

André Franquin est un des piliers de la bande dessinée francophone, qui a œuvré pendant de nombreuses années aux côtés de Peyo, Morris, et Will dans le Journal de Spirou. Il se distingue par la qualité de son dessin, notamment dans le rendu des mouvements et l’expression des personnages, en particulier des animaux. D’ailleurs, Hergé aurait dit: « à côté de André Franquin, je ne suis qu’un piètre dessinateur ». Il se remarque aussi par l’inventivité de son humour, souvent coloré de poésie. Son souci de la perfection graphique, allié à la position historique de sa carrière, donnent des œuvres qui séduisent toutes les générations de lecteurs. En effet, situé dans une période où la bande dessinée est essentiellement destinée aux jeunes, il réalise des histoires accessibles à un jeune public, mais insère des détails qui n’apparaissent qu’avec une lecture plus approfondie. Il développa ce principe avec Gaston Lagaffe, qui lui apporta la célébrité, mais ne réalisera des bandes «pour adultes» qu’à la fin de sa carrière, avec les Idées noires et le magazine Fluide Glacial.